Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 20:59

Amélie s'en va, puis revient. Mais repart. Yan et Maria se quittent à cause d'une Olivia toujours là. Ali et Alex se déchirent. Un mois, puis un autre, et ça dure, en dent de scie, ça continue de durer et de faire mal. Emmanuelle a laissé une chance à Fred qui ne tient pas se promesses. Elle décide de lui en laisser encore une, elle veut y croire. Elle voit bien que ça ne sert à rien mais elle souffre quand même, dans l'espoir de. Les horreurs faites et dites par Isa convaiquent moins Mehdi que ses je t'aime distillés entre deux portes qui claquent. La valse hésitation des couples, leurs déchirures, leurs mots mauvais, les écorchures et les pensées jamais ne cessent, et tournent comme autant de petits chevaux de bois aux yeux tristes, aux couleurs vieillies, musique pauvre à la gamme étroite, notes répétées, rythme inchangé, monotone et entêtant, aux accents mélancoliques qui pincent les âmes. S'arrêtent, puis recommencent. Le coeur est un manège désuet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans les gens - les choses...
commenter cet article

commentaires

Brigitte Giraud 08/10/2011 22:01


Bonheur, chagrin, douleur, enchantement, bonheur, douleur, chagrin, tristesse, peine, effroi, serrement, embellie, tristesse, effroi, douleur, tristesse, peine,... et puis à trois pieds sous terre,
ça finit toujours mal.


Du mobilhome 09/10/2011 12:38



oui, c'est ce que dit la chanson. Mais ce qu'elle ne dit pas... c'est qu'après, ça recommence ! et heureusement, ça commence toujours bien.



Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche