Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 22:04

C'est la voix de Jean-Louis Murat qui accroche, au premier abord. Un timbre unique, envoûtant, sensuel je dirais.

Et vraiment rare.

Les rythmes aussi envoûtent. A condition de vouloir se prêter au jeu du manège, et de ses tours. Il paraît que cela s'appelle l'ostinato - cette petite phrase qui ouvre un morceau, et qui se répète, se répète, sur laquelle tout va venir se poser.
Oui toutes ses chansons - certaines plus, d'autres moins - sont ainsi structurées.

Et en concert, sur la tournée 2013 du dernier album, "Toboggan", une mise en scène plutôt séduisante vient redoubler l'ostinato : trois écrans dans le dos des deux musiciens sont disposés comme un paravent, et s'y projettent des images qui bougent. Des plans qui durent à chaque fois le temps de la chanson : la caméra est embarquée dans la voiture et c'est une route de campagne, la nuit quand il neige. Ou bien des images d'une cédéthèque, et ça tourne en boucle. Ou quelque chose qui ressemble à un manège, aux jambes d'une fille. On flirte avec l'abstrait, mais on est plongé à chaque morceau dans une couleur, une ambiance. Et la tête tourne.

Quant à la musique, c'est amusant, car il y a Jean-Louis Murat avec sa guitare électrique, et le batteur avec sa batterie. Point. Tous deux en costard cravate semblent deux directeurs financiers échappés d'une réunions. Ils sont dans la retenue, pas d'hystérie, on assume son âge et sa cravate, on "lâche rien", dit le chanteur dans un clin d'oeil. Ses textes sont entre raffinement extrême et absurde. En fait on est dans le décalage permanent avec ce Murat aux yeux bleus, presque l'oxymore.

Très très bon moment pour qui aime cet univers de balade / rock (oui oui, les deux), pas forcément réservé aux initiés, car l'ostinato justement donne très vite un sentiment familier.

 

Murat_face.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche