Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 21:58

Il est des chansons que l'on a écoutées, enfant. On ne comprenait pas l'anglais, on n'entendait même pas vraiment le français, peut-être. Mais quand on les attrape sur une onde des années plus tard, on se rend compte que l'on connaît les paroles, par coeur.

A travers le sens, au-delà des lexiques, ces paroles sont rentrées dans le coeur. Et dans la mémoire du coeur.
Ca me sidère.

Cette chanson en fait partie. Et elle me fait d'autant plus vibrer quand je l'entends reprise avec Bertrand Cantat. Ecoutez voir.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique boudou 25/09/2010 15:49


Emotion. J'écoutais ça il y a trente ans par Leonard...
we'll never surrender.


brigitte giraud 23/09/2010 23:21


Ah ! Je découvre aussi par Cantat. On n'entend pas trop Léonard Cohen derrière, il a su se l'approprier complètement, bravo !
Merci à toi, Zineb de cette pépite.


Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche