Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 12:15

Film_521w_MysteryTrain.jpg

 

Quel bonheur de revoir un Jarmusch.

Il faut accepter de se perdre dans la lenteur de ces plans qui ne sont pas pressés de se succéder, dans ces dialogues bourrés de vide, dans ces rues paumées d'un Memphis fantôme (hanté justement de celui d'Elvis), dans ces heures perdues du milieu de la nuit qui n'en finissent pas de ne pas passer...
Et une fois qu'on y est, on est pris, oh oui, dans le blues, dans la voix envoûtante du DJ Tom Waits, dans le rire phénoménal de Screemin'Jay Hawkins, dans cette virilité exacerbée des jeunes chômeurs qui trompent leur ennui dans le whisky, et puis toujours on s'attache à ces personnages imparfaits, trop naïfs, trop cons, trop bavards, trop tristes, qui font toute l'épaisseur de ces films vraiment pas comme les autres.

 

Jim Jarmusch, Mystery train, 1989, et puis aussi ses autres films, tous aussi chaudement recommandés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche