Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 14:24

J'ai une chienne qui ressemble à tout plein d'animaux. Ou de monstres. Serait-ce une chimère ?

On m'a dit : "on dirait un lamentin". J'ai regardé la photo de ces bêtes marines, et j'ai trouvé que c'était exact.
Quand elle court, c'est un lapin. Si l'herbe est trop haute pour ses petites pattes précieuses, elle bondit, car elle n'aime pas les chatouilles de cette végétation trop folle. On aperçoit alors un rond blanc - le dos de sa queue en tire-bouchon, cercle clair au milieu de son pelage fauve - qui fait d'autant plus penser à la petite queue en boule des lapins qu'elle ne court pas à l'horizontale, mais à la verticale. Boing, boing.

Elle ronfle et renifle comme un cochon - scronch, scrontch.

Elle ronronne comme un chat, se lèche partout, aussi, pareil. Dès qu'on la caresse, si elle est d'humeur paresseuse, alors elle s'étale et sa gorge fait "rrrrr, khkhkhkh, rrrrr".

Quand elle bâille, c'est un hippopotame qui apparaît. Ses larges babines pendantes s'étirent et laissent la place à une langue sombre dans une cavité profonde et terrible mais toujours sympathiquement molle.

Parfois elle fait des caprices, exprime son désir impatient de sortir courir le chat ou un lapin. Elle se met donc à couiner comme ces petits toutous d'appartement - ce qu'elle n'est pas, il suffit de l'entendre aboyer pour avoir l'impression qu'un gros chien de garde bien mâle s'est introduit dans la pièce.

Prise au vol pendant la course, ou pendant qu'elle se secoue, une photo de Cybèle révèle une gueule de monstre : les plis de la peau, qu'elle a surabondante, remontent, s'aplatissent, se mettent à l'horizontale, vers l'arrière, vers l'avant... de telle manière que toutes sortes de créatures du cinéma fantastique sont alors convoquées.

Enfin, elle adopte certains jours - rares, mais précieux - une pose improbable : couchée, droite et étirée à la fois, elle parvient à allonger son dos et son cou - et là, oui, c'est un sphinx.
Le sphinx et la chimère, scène mythique de La Tentation de Saint Antoine, ouvrage sur lequel, il y a maintenant plusieurs années, j'ai un jour fait un mémoire de DEA prémonitoire ? Le plus beau texte de Flaubert, assurément.
Bref, je m'éparpille... alors je reviens à mon mouton - ou mon sharpei transformiste :

 

 CybeleBlog

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans Blablateries
commenter cet article

commentaires

dominique boudou 12/05/2010 21:39


Ô cruelle maîtresse ! Je téléphone à la SPA pour discrimination canine ! Non mais...


Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche