Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 16:37
 
  • « I put a spell on you », par Muddy Waters, dans Stranger than Paradise de Jim Jarmush. La musique s’échappe d’un magnétoscope portatif, dans la rue.
  • « I put a spell on you », par Natasha Atlas, dans Intervention divine de Elia Suleiman. La voix s’élève comme un défi, de l’auto-radio d’Elia Suleiman, au feu rouge.
  • Sylvia Howard, « A crazy game » et « I wanna go somewhere », dans Ni pour ni contre, bien au contraire, de Klapisch. Lequel a toujours des BO remarquables.
  • Tous les morceaux de tous les films d’Emir Kusturica, d’abord avec Goran Bregovic, puis avec son propre groupe, The No Smoking Orchestra.
  • Tous les morceaux – ou presque ! – des films de Bollywood. Quelle pêche, quelle joie dans ces chants et ces danses…
  • « Barcelona », de ce groupe que je ne connais pas, dont la chanteuse est italienne : Giulia y los Tellarini, dans Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen – un hymne à la beauté, de toute façon ! mais aussi cette scène où le guitariste dans le parc joue, la nuit, Albeniz, attention chair de poule !
  • Le Requiem de Mozart dans Théorème de Pasolini. Deux chefs-d’œuvre qui vont si bien ensemble…
  • La Symphonie n°5 de Mahler dans Mort à Venise de Visconti, même remarque…
  • Le thème principal de In The Mood For Love, de Wong Kar Waï, qui s’appelle « Angkor Wat », un air de violoncelle qui fait partie de ces airs dont on ne se lasse pas, je crois.
  • Et ce bijou beaucoup moins connu que Buena Vista Social Club , où film et BO ne font qu’un, puisque c’est un documentaire musical, réalisé par Fernando Trueba : Calle 54, sur le jazz latino, qui m’a fait découvrir notamment les brillantissimes Bebo et Chucho Valdés, le père et le fils.
  • La chanson « Coquillages et crustacés » dans le film Crustacés et coquillages, interprétée par le couple génial Valéria Bruni-Tedeschi / Gilbert Melki. Il pleut dans la maison de vacances, ils s’ennuient, alors ils font une chorégraphie et chantent, c’est tout aussi second degré et délicieux que l’ensemble du film.
  • La BO de La Marche de l’Empereur, par Emilie Simon. Qui en plus d’avoir une voix sublime, de ne faire que des belles chansons, d’être jolie comme un cœur, a fait des études de musicologie et a elle-même créé, fabriqué, ses sons, depuis Désert, son premier album où elle était toute jeune. Dire que pour la version américaine, la BO a été modifiée…
  • A suivre... il y en a d'autres !

Partager cet article

Repost 0
Published by mobilhome.over-blog.org - dans Listes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche