Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 11:01

pompi.jpg

                                                                                                                                                  photo Franck Le Divelec

 

Il fait une chaleur à dégouliner sous son chapeau, son boa, son manteau, son trac, son texte, ses trous, les projecteurs.

Et sous son chapeau, son trac, les projecteurs, on n'y voit rien, surtout quand on porte des lunettes qui reflètent de grands rais de lumière.
La désorientation est totale : le temps ne passe pas normalement. Comme on n'y voit rien, on se sent perdu. Et on n'entend pas, non, les paroles des musiques, les commentaires des gens, on ne s'entend pas soi-même : comme si les répliques sortaient d'une autre bouche, trop loin, ou trop insensé.
Et au milieu de ce trou - de ces absences des sens - de cette ville bizarre au climat tropical où les minutes sont des secondes  et les secondes des heures : ....... du plaisir. Quand même. C'est fou ça. Du plaisir. C'est du beurre ! Tu sais bien qu'on ne plaisante jamais. A Caen, dans le Calvados ! Qu'en ont dit les critiques ? EXTRA ! crotte de bique ! c'est faux ! ça n'a pas de sens, non, non.

Du plaisir, oui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans on planche !
commenter cet article

commentaires

Marie Pustetto 10/06/2010 10:18


C'est fou quand même! Voilà où je vous ai invités... Presque à la déshydratation! La perte... L'errance... Mais c'est si bon! Pourquoi on va chercher ces trucs-là? Peut-être bien parce qu'on aime
les histoires... Parce qu'on aime les raconter... Et puis on se raconte un peu du coup... Un peu... Beaucoup... Mais ça, c'est intime! Chacun avec soi sur cette planche (pas si pourrie que ça!) et
tous pour un, tous pour tous!
Merci Zineb, pour tes résonances qui viennent du Mobilhome... Parce que c'est bon de découvrir les mots "sans filtre"... Enfin, bien sûr qu'il y a un filtre! Ce sont tes mots, tes virgules, tes
points d'exclamation... Toi, quoi! Moi, j'ai besoin d'un filtre : le "racontage d'histoires" (ce n'est pas très joli mais je n'avais pas envie d'écrire "théâtre"... Trop tard c'est écrit!)...
Ben oui finalement on est tous filtrés! Par un entonnoir? On verse nous dedans et ça ressort par là!
Enfin pour dire simplement merci pour tes filtres... euh... tes mots!
(Le texte Toi est très beau... Heureux lui!)

Moi et mes trois points de suspension (que j'utilise à foison!) te saluent et te disent à mardi!


brigitte giraud 08/06/2010 01:02


un mot, un seul en cette heure tardive et cette soirée que j'ai passé avec toi sur l'écran pour le montage du film : DRÖLEMENT BIEN (bon, allez deux mots, va pour deux mots alors !)


Du mobilhome 08/06/2010 11:11



ho ho, ça avance alors !!! j'ai hâte de voir ça. Grosses bises à ma vidéaste noctambule préférée



Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche