Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 15:29

Il n'est peut-être pas judicieux de se lancer dans la "critique" d'un livre qu'on vient juste de refermer, alors qu'on est encore dans cet état second comme seules peuvent nous plonger deux heures dans le noir d'une salle de cinéma où on s'est fait littéralement emporter par la magie du grand écran.

C'est d'autant moins judicieux quand l'émotion va crescendo dans la dernière partie de ce livre.

Mais c'est peut-être aussi une façon de ne pas rompre trop vite avec cet univers, d'en prolonger l'envoûtement.

Ce livre, c'est Les Corrections, de Jonathan Franzen. Une boule à facettes ! brillant, aux côtés innombrables, autant de reflets du réel que de mini-mirroirs...

C'est la pâle image qui me vient, sur le moment. En réalité Il y a mille histoires en une, le lecteur est mené d'un personnage à un autre, d'un délire au suivant, et en redemande, quitte à être un peu perdu, sachant qu'on retombera bientôt. A la façon d'un Gabriel Garcia Marquez.

Et ce qui est terrible dans ce roman, c'est son grinçant réalisme. Le piège tendu de toutes parts de l'identification - tout y est à la fois loufoque, distordu et palpitant, d'aventures en aventures (de toutes sortes), et en même temps si banal, si salement vrai, si universellement commun, de ces choses de tous les jours qu'on connaît si bien, petites babioles ringardes, petits sentiments honteux, .... mais qu'on a l'impression de lire pour la première fois dans un livre.

En même temps un vrai style d'écriture - parfois un peu snob, peut-être, mais pétillant et cinglant, avec des images osées, une satire franche, des caricatures culottées qui tiennent la route - les routes.

Oh, j'aime, j'aime.

 

 

 


Franzen.jpg

 

 

 

 

Jonathan Franzen, Les Corrections, en poche chez Points, 2003, 704 p. Edition originale américaine Farar, Straus and Giroux, 2001, édition originale française : L'Olivier, 2002.

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans le coin bibliothèque
commenter cet article

commentaires

dominique boudou 05/11/2011 20:48


René, c'est bien, mais la lecture seule ne tient pas toujours la route. Très rares sont les pièces qui tiennent à la lecture seule.


dominique boudou 05/11/2011 18:57


OK, je vais le lire !


Du mobilhome 05/11/2011 20:23



figure toi que j'avais hésité entre t'offrir ça ou rené.


et rené, alors, c'est comment ?


 



Brigitte Giraud 05/11/2011 18:50


Ton billet donne très envie d'ouvrir ces pages, dis donc !


Du mobilhome 05/11/2011 20:22



oh oui oui, il faut



Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche