Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:20

Moui Rahma (Mère Rahma) est très vieille. Comme beaucoup de villageoises de sa génération, dans le nord du Maroc, elle se cache sous un grand chapeau de paille tressé de fils de laine aux couleurs criardes, et son bassin est entouré d'un mendil, couverture de laine aussi - il peut faire très froid dans les montagnes du Rif -, blanche à grande rayures rouges ou vertes, ou rouges et vertes, tombant jusqu'aux pieds vêtus de guêtres. Sa peau est aussi ridée qu'elle a l'air sèche, ses yeux sont petits et comme dissimulés derrière une couche de malice, ses dents dessinent un échiquier en 3D, ses mains sont celles d'une travailleuse. Elle a travaillé, Moui Rahma, et travaille toujours, du reste, malgré sa nuque courbée, et ce qu'elle semble avoir perdu de centimètres. Quelques poils épars sur le visage sont à ajouter à mon souvenir peu précis, pour accentuer l'effet que cette femme si bonne peut avoir sur un enfant de trois ans venant de la ville.

Quand Moui Rahma est passée devant la petite Maïa pour la première fois, elle s'est arrêtée devant l'enfant, mais n'a pas insisté face au mouvement de recul brutal de cette dernière, terrorisée. Une gueule, cette mamie de la montagnarde qui n'a peur de rien, et qui a tout vu.

La deuxième fois, la petite fille a détourné son regard, et réclamé sa mère. Mais Moui Rahma ne s'en est pas formalisée, elle doit avoir l'habitude d'être prise pour une sorcière.

La troisième fois, Moui Rahma - qui avait lu la malice derrière les yeux de la petite fille - a décidé d'attaquer. Elle s'est campée devant Maïa, et a reniflé bruyamment, plissant le nez à trois reprises, rappetissant encore ses yeux noirs, respirant bruyamment, dans une grimace sonore saisissante autant qu'inattendue. La fillette est demeurée immobile et bouche bée.

A peine la vieille femme a-t-elle tourné les talons, que voilà Maïa qui se tourne vers moi, plisse le nez à trois reprises, grognant à son tour comme elle le peut, et éclate de rire !

J'ai surpris le clin d'oeil de Moui Rahma - qui devait bien s'attendre à ce que se réalise le sort qu'elle avait jeté. Je n'en revenais pas.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche