Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 13:09

Une " camarade de théâtre " commence ainsi son intervention (j'adore) : assise parmi le public, elle gigote, chuchote, distrait ses voisins en bougonnant puis, décidée, monte un pied, puis l'autre, sur sa chaise, se lève et crie à la cantonade : "je - m'en- nuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie" !

Je trouve cela non seulement drôle - d'autant plus pour ouvrir un des dialogues des Conversations conjugales de D. Sallenave - mais en plus bouillonnant d'intérêt. Ce cri résonne en moi, depuis deux semaines que je l'ai entendu pour la première fois, l'ennui étant un thème qui me turlupine en ce moment.

Depuis plus longtemps que je ne voudrais l'avouer, même ?
A moins qu'il ne me turlupine, pas plus, pas moins, que tout un chacun puisque chacun connaîtrait, aurait connu, et connaîtra ce sentiment terrible.
L'ennui.
"Je - m'en - nuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !"

Chacun a connu, ai-je envie de préciser, car en général, ce sont les enfants qui s'ennuient.

- Ou peut-être les enfants qui disent qu'ils s'ennuient. Comme s'ils étaient seuls assez courageux pour le faire. Ou seuls assez lucides pour s'en rendre compte.

Ce cri poussé par Océane perchée sur sa chaise a un écho : c'est l'écho de l'enfance.


C'est ainsi que j'ai rebondi sur une coïncidence. Dans le cadre de mon travail, je suis tombée sur des textes sur et de Pierre Pachet. Sur ce bout de phrase en particulier : " dans l'ennui, il y a de l'excitation, il y a de l'intérêt, il y a de l'érotisme, il y a de la pensée." Plus loin, il dit : "Dans le mal il y a les fleurs", et pour le romancier - penseur - critique - traducteur, cet ennui est à soigner, non pas à fuir, mais à accepter. L'ennui est ce qui va permettre à qui le peut ou qui le veut, d'ouvrir la porte de son intériorité. La pensée, l'intime, la création, ne pourraient naître sans ennui. L'intériorité - la vie intérieure - c'est l'ennui.


Merci Monsieur Pachet. Je m'ennuie souvent en ce moment. C'est comme un vide mais maintenant que je vous lis je sais que c'est une quête. C'est un travail. C'est de là que sont nées plusieurs choses dans ma petite tête de linotte. C'est à partir de l'ennui comme point de départ que j'ai pris les quelques rares bonnes ou mauvaises décisions dans ma petite vie de nomade qui se cherche. C'est à travers et dans l'ennui profond qui flotte comme une brume épaisse sur le souvenir de mon enfance que j'ai lu tel ou tel livre que je me suis empressée d'oublier, que j'ai écrit tel ou tel passage d'un journal que je me suis dépêchée de renier, ou appris quelques mots, d'une langue ou d'une autre, que j'ai appris à les aimer, c'est grâce à cet ennui qui me poursuit et colle à ma peau, envahit mes agendas papier ou électronique que je ne suis peut-être pas complètement une machine à consommer ou à déblatérer, tapoter ou blablater, une crêpe, une larve, un baba. 

Juste un peu...

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans Blablateries
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 01/07/2010 09:30


Salut,Nomade. Je pense aussi que l'ennui permet aussi de construire, et que beaucoup d'enfants n'ont plus la possibilité de, comment dire, cette jachère qui semble stérile, et qui prépare en
profondeur ce qui pourra un jour éclore.


Du mobilhome 01/07/2010 09:48



J'aime bien ce surnom, "Nomade". Ca me donne envie d'un thé à la menthe sous une tente... S'ennuyer en haut d'une dune... Ce qui m'a souvent surprise ce sont ces lieux où l'on ne peut jamais
s'ennuyer, même en ne faisant rien : devant un feu, devant la mer, ... tu ne trouves pas ?



Pascale la tricotineuse 30/06/2010 22:07


ton texte est super iventif... méditons sur l'ennui !!! hihi! je n'en ai que rarement le temps.... de méditer, de m'ennuyer non plus, je ne sais m'arrêter !!les idées se busculent au portillon et
j'aimerais pouvoir toutes les réaliser !! j'aime ce cri qui sort du haut d'un chaise parmi des spectateurs probablement surpris voire offusqués !! c'est bon d'^tre si même en toute circonstance y
compris quand l'ennui fait exploser !! merci de ton message depuis le mobilhomme !! bonne soirée


Du mobilhome 01/07/2010 09:45



on verra la réaction des spectateurs ! c'est samedi prochain. Le tout, ce sera de garder son sérieux... pendant que le spectacle partira en vrille ! (parce que ce cri, c'est que le début !)


 



brigitte giraud 30/06/2010 14:39


L'ennui devient alors autre chose. Ton texte sonne très juste à mes yeux. Autre chose advient de cet état. On se rassure peut-être en traduisant l'ennui par de la pensée, en inventant la vie, en
somme. L'ennui serait un état de "lucidité invisible" alors ?


Du mobilhome 30/06/2010 15:09



Pierre Pachet (décidément, j'aime beaucoup ce qu'il dit, et comment il le dit) parle de "passivité", ou pour ne pas choquer de "patience". Une réceptivité à l'idée, au souvenir, aux mots, aux
choses, toutes ces choses qu'il faut laisser passer, et qui s'inscrit dans l'ennui.



Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche