Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 19:24

Récemment tu écrivais, je retranscris de mémoire, "ça arrive", "ça finit toujours par arriver".

Et j'ai beaucoup aimé ce texte.

Est-ce écrit quelque part, comme on me l'a appris, petite, comme c'est ancré dans la langue, même quand le temps ou les idées l'ont vidé de son sens - le destin. El Mektoub, littéralement, "ce qui est écrit".

Ce n'est pas forcément une fatalité ou une transcendance. Le bois travaille. L'humidité gagne. Le métal rouille. Les dunes disparaissent. Les enfants grandissent. Puis les rides se creusent. Les idées pointent. Les anges passent. Les continents se déplacent et se rongent. L'inconscient comme le sable comme la peinture comme le cuir comme tout - bouge.

Le mouvement est partout imperceptible dans le petit, dans le grand, dans l'entre-deux et dans l'imperceptible.

Hein, ya que les imbéciles qui changent pas d'avis, y paraît.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans Entre tiens et miens
commenter cet article

commentaires

L'Oeil qui court 13/02/2011 20:06


Je dirai p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non. Ca dépend des choses et des gens ... Faut voir, ma bonne dame.


Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche