Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 18:53

- OU SONT CES PUTAINS DE CARTES ?

- Oui mais que veux-tu, il pleut et il fait nuit, où veux-tu aller ?

- Eh bien, je n'ai pas envie, pas envie de repasser, pas envie de faire à manger, pas envie de converser ni de regarder la télé, envie de rien, courir, si peut-être, courir nu sur la plage

- Y a les gens qui viennent, les gens qui viennent, calme-toi

- Dites, dites, vous connaissez la blague de la pute qui pète ?

- Les gens qui viennent et rien n'est prêt !

- Tiens donc, gémeaux : mercure est en mars

et les femmes viennent de pigalle

- et vous aurez quelques petits problèmes de nerfs

les nerfs comme une pelote, emmêlée, des fils partout des noeuds de la laine qui pique et le chauffage est trop fort ;  les nerfs comme de la pâte à modeler de la pâte à péter de la pâte à pain loupée

- Mais où sont, où sont, où sont passées mes clopes

- Ce qu'il faudrait là, c'est installer un groupe. Un bon gros groupe bien hystérique avec de la basse bien grasse. Dans le coin, là, non ? 

- "S'énerver" : amusant, que ce soit un verbe pronominal, comme ça. Je m'énerve, tu t'énerves. Comme si au fond, quelle que soit la chose qui te gonfle, finalement, c'est toujours à toi-même que t'en veux

- Et puis tu crois que commander une autre bière c'est la solution ? enfin on va pas y passer la nuit, dans ce rade, et peut-être que tu pourrais...

- travail : à vous de provoquer de nouvelles oppo... opportunités. Mais gare à votre goût pour l'aventure, parfois la sécurité est appréciable.

- Attends, attends, là, je te parle d'in-sa-tis-faction. Tu sais ce que c'est toi ? un appétit grand comme ça, les yeux plus gros que le ventre, et le ventre plus gros que les yeux, comme un con au cul de l'infini, celui qui te tourne le dos, qui te pisse à la raie, et qui te laisse en plan, à te branler comme un nase avec un demi-smic pour t'arroser de krö ? avec des rêves que t'as laissé passer, que tu fais que laisser passer, parce que t'as même pas une petite caisse pourrie pour les faire monter dedans et leur faire faire un bout de chemin. Même pas un... tu m'avances la suivante ? demain, je paie ma tournée. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Du mobilhome - dans Bouts d'fi... ctions
commenter cet article

commentaires

Brigitte Giraud 06/11/2011 01:06


"S'énerver" ! ben oui... Epatant. Voilà, ton texte m'épate.


dominique boudou 05/11/2011 20:45


Excellent.Ou, si tu préfères, mais tu ne préfères pas, triple A.


Présentation

  • : Du mobilhome
  • Du mobilhome
  • : Une maison mobile pour des mots de moi, de vous, qui ferez trois p'tits tours et vous en irez, après avoir mis trois p'tits mots si vous en avez envie
  • Contact

S'inscrire à la newsletter pour être averti quand un nouveau post est posté !

Recherche